Calcul chômage gratuit : comment calculer le montant de l’allocation chômage ?

AccueilAstuces AdministrativesCalcul chômage gratuit : comment calculer le montant de l’allocation chômage ?

L’allocation chômage, ou plus formellement connue sous l’appellation d’aide au retour à l’emploi, est un dispositif qui a été établi par le gouvernement afin d’assurer que les chômeurs et les personnes qui ont récemment perdu un emploi puissent subvenir eux même à leurs propres besoins. Dans cette optique, l’allocation chômage a très bien été encadrée avec un algorithme relativement compliqué à suivre pour calculer exactement le montant de son chômage. Néanmoins, beaucoup de personnes se trouvent souvent perdues dans ce calcul à cause de la complexité des formules rentrant en jeu.

Qui peut toucher à l’aide au retour à l’emploi ?

L’aide au retour à l’emploi est un dispositif qui a été mis en place d’une façon relativement rigoureuse. C’est-à-dire qu’il existe énormément de clauses et de lois qui le régissent afin de pouvoir traiter les centaines de milliers de cas de chômeurs qui déposent leur dossier pour bénéficier de cette allocation mensuelle dû au chômage.

C’est à pôle emploi qu’a lieu le dépôt de dossier et c’est à eux de l’étudier pour savoir si oui ou non le candidat est éligible pour toucher au chômage ou pas.

Pour déterminer cela, les critères sont assez simples et généralement les cas des personnes ayant le droit de toucher au chômage sont :

  • Les anciens salariés qui avait un CDI mais qui l’ont rompu suite à une rupture conventionnelle de contrat de travail.
  • Les anciens salariés qui ont été licenciés pour différentes raisons.
  • Certains cas de démissions jugées « légitimes ».
  • Les jeunes diplômés qui sont activement à la recherche d’un emploi.

Comment faire pour calculer son allocation chômage ?

Le montant de l’allocation chômage est assez compliqué à calculer parce que plusieurs formules mathématiques et surtout, plusieurs conditions entrent en jeu. Cela déstabilise généralement les gens car leurs calculs ne correspondent pas au montant que Pôle Emploi est censé leur délivrer chaque mois.

Fort heureusement, Pôle Emploi est totalement transparent dans sa façon de calculer l’allocation chômage ainsi que dans les règles générales qui régissent cette aide au retour à l’emploi.

Ainsi, si vous voulez calculer votre allocation mensuelle due au chômage, vous avez deux options :

  • Connaître les règles et formules de calcul, avec le montant du seuil et du plafond de l’allocation journalière de chômage.
  • Faire appel à un calculateur de chômage en ligne.

La première option est généralement déconseillée car c’est celle qui a le plus de chances d’aboutir à des erreurs de calcul et d’estimation. C’est pour cela que le concept de calcul du chômage gratuit s’est répandu sur internet.

L’aide au logement : le coup de pouce de l’État le plus connu des français

En France, l’État souhaite aider les personnes qui sont le plus dans le besoin via un versement mensuel de différentes aides en fonction de votre situation. Si vous avez plus de 25 ans et que vous êtes sans travail, il vous sera par exemple proposé le RSA (Revenu de Solidarité Active). Cette aide vise à assurer aux personnes qui en bénéficient un minimum de revenu en attendant qu’elles trouvent un travail et entrent dans la vie active. La prime d’activité fonctionne de la même manière, et vise quant à elle à aider les personnes qui gagnent 78% (ou moins) du Smic net.

L’aide au logement

Et parmi les aides que vous pouvez obtenir les plus connues, nous pouvons parler des APL, soient les aides personnalisées au logement. Ce versement mensuel qui est calculé en fonction de votre situation financière et personnelle (en couple ou non, si vous vivez seul ou en colocation par exemple) vient vous aider à payer votre loyer. Il se retrouve chaque mois sur votre compte ou sur le compte de votre propriétaire (ou de votre agence) en fonction de vos préférences. Le calcul de ces aides changera en revanche dès le premier janvier 2021. Jusqu’à présent, le calcul des aides se base sur les revenus de la personne qui en bénéficie sur l’année n-2, soit deux ans en arrière. A partir du début de l’année 2021, ce calcule se fera sur un an en arrière seulement. Ce sont donc les douze derniers mois qui permettront à la CAF (Caisse d’Allocation Familiale) de calculer la somme que vous pourrez percevoir.

Désormais, il est possible de faire sa demande en ligne directement sur le site de la CAF, et même d’avoir accès à une simulation qui vous dira combien vous pouvez recevoir chaque mois, après avoir donné toutes les informations nécessaires. Si vous changez de situation (déménagement, colocation, séparation…), vous pouvez également le signaler en ligne afin que les APL évoluent. Cette aide n’est en tout cas pas négligeable puisqu’elle permet de diminuer le taux d’effort des allocataires dans leur logement de 35.8% à 19.5%. Cela représente une sacrée somme à débourser chaque année pour l’État. En 2017 par exemple, le montant total des APL déboursés était de 18 milliards d’euros. C’est depuis 1977 que les français peuvent en bénéficier.

simulation APL et calcul de la CAF

Pour faire une simulation APL et calcul de la CAF, rendez-vous donc sur le site officiel. Les conseillers sont en outre à votre écoute par téléphone, mais vous pouvez également vous rendre dans les différents locaux pour avoir des réponses à vos questions. Mais avec la dématérialisation, quasiment tout se passe désormais sur internet et cela se fait avec une grande facilité désormais. Et c’est rapide ! Si vous comptez prochainement emménager dans un appartement en tant que locataire, demandez au locataire s’il a fait la demande pour que son appartement soit éligible aux APL. Pour que cela soit possible, il faut que le bien fasse plus de 9m2 (ce qui n’est pas toujours le cas, notamment à Paris). De plus, vous ne devez pas avoir de lien de parenté avec le propriétaire pour bénéficier de l’aide. Un logement ne sera pas conventionné APL s’il est vétuste. L’avantage avec un logement conventionné réside notamment dans le fait que le loyer est encadré : le propriétaire s’engage à ne pas dépasser un certain montant. Vous serez donc à l’abri, le temps de votre bail, d’une hausse du prix. Enfin, pour bénéficier de cette aide, le logement que vous louez devra être votre résidence principale. Il vous faudra donc remplir toutes ces caractéristiques, sans quoi votre demande ne sera pas acceptée par la CAF.

Pensez donc bien à vous renseigner lorsque vous êtes en recherche d’appartement. Attention en revanche, si vous gagnez 3000 euros par mois par exemple, vous ne percevrez pas cette aide. Son existence vise à aider les plus démunis à payer leur loyer, pas ceux qui ne sont pas dans le besoin. Vous l’avez donc compris : si le logement que vous convoitez est éligible, vous pouvez vous rendre directement sur le site de la CAF pour faire votre demande, et faire la simulation pour calculer le montant total que vous aurez à payer, en fonction de l’aide que vous recevrez.